Caen sur les portes d’une cathédrale à New York | IMMO-PATRIMOINE

L’église Saint-Pierre de Caen s’affiche fièrement à New York City !

Il y a des informations qui, par leur côté étonnant voire ébaubissant, ne tardent pas à mettre tous mes sens en éveil. Jugez plutôt ! Tout a commencé, il y a quelques semaines, par un message émanant de « Où trouver quoi à Caen », publié sur le réseau social au pouce levé, pour ne pas le nommer. En titre de ce message : [Insolite] L’église Saint-Pierre de Caen sur la porte d’une cathédrale à New York. Bigre ! Après investigations, je peux vous confirmer que l’information est parfaitement avérée. Il me reste à vous expliquer le où, quand, comment.

Où ?

L’histoire se déroule à New-York et plus précisément dans l’arrondissement de Brooklyn. S’y trouve une cathédrale à l’acronyme mystérieux OLOLC, dont seuls les anglophones ont le secret : Our Lady of Lebanon Cathedral.
Cathédrale Notre-Dame du Liban, en bon Français, qui se trouve être le siège de l’éparchie Saint-Maron de Brooklyn des Maronites. Les Maronites étant, en fait, des chrétiens catholiques orientaux reconnus par le Saint-Siège. 

Quand ?

À sa construction, qui débute en 1844, l’édifice est une simple église destinée à abriter une congrégation qui deviendra l’Église des Pèlerins. C’est sous l’impulsion du Père Mansour Stephen qu’elle est rachetée, en 1944, pour abriter la communauté sans cesse croissante des Maronites de Brooklyn. L’église devient cathédrale du Diocèse de Saint-Maron le 27 juin 1977. 

Comment ?

Immédiatement après en avoir fait l’acquisition, le Père Stephen lance une phase de travaux de rénovation. Dans ce cadre, il fait l’acquisition de deux portes monumentales en bronze. Et le mot monumental n’est pas galvaudé, car ces portes de 6 mètres de haut proviennent du paquebot transatlantique de luxe « Normandie ». Elles ouvraient sur la grande salle à manger de la 1ère classe, qui s’étendait sur trois ponts de hauteur, et 90 mètres de long. Cela en faisait l’espace le plus impressionnant du navire. On doit ces deux portes à Raymond Subes (dessinateur)et à Adalbert Szabo (ferronnier). Pour mettre en valeur la région Normandie qui a donné son nom à ce magnifique paquebot, les portes sont ornées de 10 médaillons dont 9 représentent des villes de Normandie, dont Caen, Lisieux, Rouen, … Le 10e médaillon, quant à lui, représente le paquebot « Île de France », jumeau du Normandie. En réalité, seuls les médaillons proprement dits ont été ajustés sur les portes de l’édifice religieux.

Au moment même où la rénovation de l’église débute, les portes se trouvent sur le marché de la ferronnerie d’art en conséquence de la fin tant prématurée que funeste du Normandie. En effet, le 9 février 1942, le navire chavire dans le port de New-York à cause des tonnes d’eau utilisées, visant à neutraliser un incendie. Il est ensuite démoli en 1946.

Vous voilà en possession d’une histoire, allez, n’ayons pas peur des mots… thaumaturgique. Libre à vous de la placer entre la poire et le fromage, lors de votre prochain repas entre amis ou en famille.

Envie de lire d'autres articles dans ce genre ?

Les Jardins de Coppélia à Pennedepie | VISITE PRIVÉE

Les Jardins de Coppélia à Pennedepie | VISITE PRIVÉE

Les Jardins de Coppélia à Pennedepie : Bienvenue chez vous « Pourquoi donc faire un article sur un hôtel à deux pas de chez nous ? » me demanderez-vous. « Pour deux raisons » vous répondrais-je : d’abord parce que ce n’est pas seulement un hôtel, mais aussi un restaurant et un spa, ouverts à tous...

lire plus
La Redoute de Merville dans “Immo-Patrimoine”

La Redoute de Merville dans “Immo-Patrimoine”

La Redoute de Merville : l’histoire méconnue de cette fortification du XVIIIe siècle Photo ©Calvados Tourisme Nichée dans les dunes, à l’entrée de la baie de L’Orne, la Redoute de Merville est l’un de ces lieux discrets, mais dont l’histoire, plutôt méconnue, est très riche. Et bien que se...

lire plus
Les phares de Deauville dans “Immo-Patrimoine”

Les phares de Deauville dans “Immo-Patrimoine”

Deauville : Du haut de ces phares, un siècle vous contempleraMais qu’est-ce donc que cette paire de grandes tours entre les deux bassins du port de Deauville ? La question est bien légitime et doit en turlupiner plus d’un depuis quelques mois. Alors pour prendre soin de vos méninges et satisfaire...

lire plus
Le beffroi de Dives-sur-Mer dans “Immo-Patrimoine”

Le beffroi de Dives-sur-Mer dans “Immo-Patrimoine”

À Dives-sur-mer le beffroi va devenir le phare culturel intercommunalTémoin de l’héritage historique de Dives-sur-Mer, le beffroi de l’usine Tréfimétaux dresse une silhouette bien connue des Divais. Son histoire remonte à 1891, quand l’industriel Pierre Secrétan lance la construction d’une usine...

lire plus
error: Contenu protégé. Contactez-nous pour l\'utiliser.