Côte Fleurie Propre, chouchous made in Normandie

De Merville-Franceville-Plage à Cabourg,

des courageux nettoyeurs au chevet de la plage

Photo ©Côte Fleurie Propre

Ils s’appellent Vincent, Véronique, Sandrine, Roland, Roberte, Didier, Marie-Hélène, … Et chaque semaine, ils arpentent la plage au gré du vent et du soleil. Évoqué comme ça, on pourrait penser que ce petit groupe aime se retrouver pour une balade entre amis. Pas du tout. Même si des liens d’amitiés se sont tissés entre tous ces amoureux de la Côte Fleurie, c’est avant tout pour une opération de nettoyage qu’ils se retrouvent. En tee-shirt ou en manteau, c’est selon, ces fées de la propreté s’attachent à rendre nos plages les plus naturelles possibles. Cette idée est née il y a deux ans sous l’impulsion de Vincent Heijens. Alors jeune retraité, cet habitant de Gonneville-en-Auge est un habitué de la marche sur la plage de Merville, « au fil de mes promenades, je ramassais les déchets que je voyais ». Hygiène oblige, de simples gants ne sont parfois pas suffisants. Vincent se met alors à la fabrication de pinces imprimées en 3D grâce à l’EPN, Espace Public Numérique, de sa commune. « Et puis je me suis mis à chercher d’autres volontaires pour nettoyer la plage ». Petit à petit, comme l’oiseau a fait son nid, Vincent a fédéré les bonnes volontés, « pour un nettoyage efficace et complet », aime-t-il souligner. 

Trois rendez-vous hebdomadaires

Face au succès de cette opération de plage propre, une organisation hebdomadaire est rapidement mise en place : les mardis de 9h30 à 11h30 à Cap Cabourg ; les jeudis mêmes horaires mais au Hôme-Varaville et les samedis de 10h à 12h à Merville. Chaque rendez-vous rassemble en moyenne une dizaine de volontaires. « On fait partie du paysage maintenant, s’amuse Vincent. Il y a une reconnaissance des gens qui nous félicitent ». Mais ce qui satisfait le plus Vincent et ses amis, c’est la prise de conscience des utilisateurs de la plage, « on sent une diminution de la quantité des déchets ». Il n’en reste pas moins que la mer ramène chaque jour des kilos de détritus au rythme des marées. Alors, Vincent aimerait étendre la zone de nettoyage en allant vers Villers-sur-Mer et Deauville. Pour cela, il recherche là encore des bonnes volontés. Et comme pour Merville, Varaville et Cabourg, il compte aussi sur le soutien des collectivités, en leur fournissant des sacs et en ramassant le fruit de leurs collectes, les déchets ne pouvant être revalorisés compte tenu du temps passé en milieu naturel, qui plus est en eau salée. Une belle action citoyenne qui méritait bien à ces passionnés d’être nos Chouchous. Vous pouvez les suivre sur la page Facebook Côte Fleurie Propre. 

error: Contenu protégé. Contactez-nous pour l\'utiliser.