GITEM à Dives-sur-Mer | MON PETIT COMMERÇANT

Dives-sur-mer : GITEM,

un peu, beaucoup, passionnément … c’est de la folie !

Avec le développement du commerce électronique, il a bien fallu qu’une logistique se mette en place pour que la marchandise soit acheminée d’un point V, comme vendeur, vers un point A, comme acheteur.

À Dives-sur-Mer et ses environs, cette logistique s’articule autour du magasin GITEM. L’enseigne est devenue dépositaire du service Mondial Relay en novembre 2017, après qu’une autre enseigne divaise ait cessé d’assurer ce service. GITEM fait partie des institutions commerçantes de Dives-sur-Mer (une affaire familiale prospère, qui fêtera ses 30 ans d’existence au mois de juillet prochain) ; le choix s’imposait donc presque de lui-même. 

Cette activité « Point-relais » a apporté au magasin d’électroménager et multimédia une fréquentation hors du commun. C’est Patricia, en maîtresse des lieux, souriante et avenante, qui est la mieux placée pour nous en causer.

« Nous manipulons environ 400 colis par jour, dont une grande proportion en sorties (les colis que les personnes viennent récupérer) et le reste en entrées (les colis que les gens viennent déposer pour expédition). Et sur ce nombre de colis, 80% sont liés à une célèbre marque de vente de particulier à particulier qui a fait un matraquage publicitaire tous azimuts avec pour slogan « Si tu ne le portes pas, vends-le ! » Le message n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd, je vous promets ! C’est un challenge de tous les instants ! À deux reprises déjà, nous avons « poussé les murs » de notre réserve pour pouvoir entreposer et gérer efficacement ce flux permanent de colis. »

Cécile, l’employée du magasin depuis 17 ans, précise : « Je fais entre 6 et 7 km par jour – le plus souvent au pas de course – entre le comptoir du magasin et la réserve dans laquelle sont entreposés les colis. Inutile de vous dire que ça maintient en forme ! » Alors que Cécile me dit cela, je devine presque une usure du revêtement de sol, qui indique le trajet qu’elle emprunte plusieurs centaines de fois chaque jour.

Effectivement, vu comme ça… et non content de faire tricoter les membres inférieurs, les membres supérieurs ne sont pas en reste ! Parce que les colis ne se déplacent pas en lévitation, figurez-vous ; il faut bien les porter. 

La complicité entre Patricia et Cécile ne laisse planer aucun doute. Leur prestation s’apparente alors à un service de première classe. Elles déposent les colis jusqu’à la voiture des clients les moins alertes, elles ont de plus en plus souvent un temps d’avance sur leurs clients. Dès qu’elles repèrent une voiture dont le propriétaire leur est familier sur le parking, elles courent à la réserve chercher le colis correspondant qui se retrouve sur le comptoir avant que le client ait pu dire ouf.

Et sur la quantité de clients qui ont fréquenté leur magasin au cours de ces 26 mois d’activité Point Relais, il y a forcément des anecdotes croquignolesques, qu’elles acceptent volontiers de partager : Un jeune homme est venu, un jour, retirer un téléviseur écran plat acheté sur Internet, sans vergogne aucune, alors que le magasin en présente une gamme très étendue sur tout un pan de mur ! Il est reparti accompagné d’une remarque laconique de Patricia « Je ne vous félicite pas ! ». Envoyez, c’est pesé ! Il faut également parler de cette petite fille de 4 ans seulement… Elle se précipite régulièrement au comptoir pour retirer un colis pendant que ses parents patientent dans la voiture. C’est avec une fierté non dissimulée qu’elle écrit son nom sur le pavé numérique avec son petit index, avant de repartir le colis d’une main, et un bonbon acidulé de l’autre ! Oui parce qu’il y a un énorme bocal de bonbons acidulés sur le comptoir, pour vous faire passer le message « Ici, on sait recevoir ! ».

Ce flot incessant de clients apporte son lot de retombées positives pour le magasin. Les clients profitent de leur visite au magasin pour se renseigner. Patricia nous affirme, avec un sentiment de fierté et de malice conjugués, qu’après 30 ans de présence, son magasin est le deuxième pôle de renseignements en tous genres à Dives-sur-Mer après l’office de tourisme. De nombreux clients vont faire un achat qu’ils auraient très certainement effectué en grande surface, en d’autres temps pas si lointains. 

Et pour la suite des évènements, Patricia ?

« Après 30 ans d’activité, et pour attaquer la dernière ligne droite avant de passer la main, j’ai prévu une grosse phase de travaux. Cela permettra d’améliorer la qualité d’accueil, et la gamme de produits que nous proposerons à la vente. Je peux annoncer à vos lecteurs, sous forme de scoop, que cette montée en gamme pourrait passer par un changement d’enseigne. Mais ne le dites pas trop fort, et écrivez-le en petits caractères dans La Gazette fleurie !

Et pour ce qui est de l’activité colis, nous sommes en train de mettre en place le tout digital avec un système de QR Code qui permettra de gérer les colis à partir du mobile de nos clients sans passer par la case « impression d’une étiquette ». J’envisage même de créer un nouvel emploi à mi-temps, affecté à l’activité colis exclusivement. Cela permettra à Cécile et moi de nous concentrer sur notre cœur de métier : le conseil, la vente et le service après-vente de l’électroménager et du multimédia. »

Elle est belle l’histoire ! Vous voyez ce qu’il vous reste à faire si vous êtes adeptes du commerce en ligne !

Infos pratiques

GITEM 

ZAC des Grands Près, Dives-sur-Mer

02 31 28 02 79

error: Contenu protégé. Contactez-nous pour l\'utiliser.