Houlgate immobilier dans “Immo-Patrimoine”

Etre heureux à Houlgate, l’objectif de Houlgate immobilier !

 

Fabien et Amandine Dupont sont deux agents immobiliers et responsables de l’agence Houlgate
immobilier. Pour ces deux amoureux de la Normandie, il était impensable de s’implanter ailleurs qu’à Houlgate, cette ville qu’ils connaissent depuis toujours. Les deux passionnés de leur métier mettent en avant leur clientèle familiale en leur proposant un choix de biens divers et variés. N’hésitez plus à les contacter, Houlgate immobilier est l’agence qu’il vous faut !

Pouvez-vous nous présenter Houlgate immoblier ? 

C’était déjà une agence qui était là depuis 25 ans. Nous l’avons reprise en 2014, sous le nom de Houlgate immobilier, avec ma femme et nous l’avons beaucoup développée. Nous sommes spécialisés sur le secteur d’Houlgate et nous nous considérons comme une agence familiale. Nous sommes tous les deux originaires de la commune et sommes la quatrième génération commerçante. Mes parents réparaient les télévisions, ma grand-mère vendait des tableaux et mes arrières-grands-parents des fruits et légumes. On essaye de continuer à développer le côté commerçant de Houlgate. Nous faisons principalement de la vente, mais aussi de la location qui peut être saisonnière ou à l’année. Nous essayons de nous différencier en mettant nos biens en valeur, avec des formats A3, avec un écran tactile que nous sommes les seuls à avoir pour l’instant et un magazine. 

Avant cela, j’avais une première agence, il y a une quinzaine d’années, que j’ai exploitée pendant quatre ans, déjà à Houlgate. Nous sommes ensuite partis à Palma de Majorque, en Espagne, avec ma femme où nous avons ouvert un salon de thé. Nous voulions voir autre chose avant de s’implanter définitivement.

Comment se caractérise le marché à Houlgate ? 

Le secteur est plutôt bon en ce moment. Houlgate est un micro marché qui est resté plus familial que touristique. On a réussi à se sauvegarder dans les années 1970, à rester d’origine avec le bord de mer et le centre-ville. Les clients qui cherchent du Houlgate ne veulent que du Houlgate. Nous proposons autant des appartements bord de mer, centre-ville, que des belles propriétés. C’est un marché vraiment familial avec une rareté qui est caractéristique de toute la côte. Nous avons plus d’acheteurs que de vendeurs et nous essayons de nous démarquer avec des biens que d’autres n’ont pas. Nous avons des clients qui viennent chez nous parce qu’ils savent qu’ils trouveront des choses qu’ils ne trouveront pas ailleurs.

Quels types de biens proposez-vous ?

Nous essayons de proposer le maximum de biens : appartements, maisons, villas, cottages et belles propriétés un peu plus dans les terres. Nous travaillons à Houlgate, à Gonneville-sur-Mer, un petit peu à Villers-sur-Mer et Cabourg.

On essaye d’avoir une offre assez éclectique, diversifiée, pour toucher un maximum de monde, d’où la location saison puisque c’est souvent un premier pied vers l’achat. Cela permet de fidéliser la clientèle en location qui s’orientera plus tard vers l’achat.

Comment se caractérise votre clientèle ?

Nous avons la chance d’avoir une clientèle familiale qui vient pour se détendre. Elle est un peu moins touristique que ce que l’on peut trouver dans les communes autour. Les clients peuvent être touristiques mais ne viennent pas chercher le côté touristique de la ville. Ils viennent pour les week-ends, pour les vacances, sauf qu’ils cherchent un projet familial. Les clients achètent des biens et les enfants reprennent souvent ensuite. 

Quel est le plus beau bien que vous ayez vendu ?

C’est une propriété qui se trouve sur le front de mer, une magnifique villa américaine. Il y avait un peu moins de 400m2 habitables, sur trois étages. Les clients l’ont achetée comme maison secondaire et vivent aujourd’hui ici à la retraite comme maison principale.

Avez-vous une anecdote rigolote à nous raconter ?

C’était l’été dernier, j’allais faire visiter un bien mais le propriétaire ne m’avait pas prévenu que son chat avait mis bas. À peine entrés dans la maison avec les clients, l’animal est devenu complètement hystérique et a sauté à la tête de mon client et l’a complètement défiguré en le griffant au visage. Rien de définitif heureusement !

MC

Article publi-rédactionnel

error: Contenu protégé. Contactez-nous pour l\'utiliser.