Le Festival du Film Romantique de Cabourg dans “On a testé pour vous”

On a testé pour vous… Être chasseur d’autographes au Festival du Film Romantique de Cabourg

 

La semaine dernière, a eu lieu la 33e édition du Festival du Film romantique de Cabourg. Une aubaine pour voir nombre de films en avant-première, mais aussi pour croiser les stars du 7e art. Bloc-notes et stylo en main, je décide donc, pour la première fois, de devenir chasseur d’autographes. Et ce n’est pas aussi simple que vous le pensez…

Sur le programme, cette édition 2019 du Festival du Film de Cabourg promet encore la venue de prestigieuses personnalités du cinéma. Des jeunes pousses, comme on dit dans le milieu, aux plus connues. À commencer par celles qui sont dans le Grand Jury présidé par Sandrine Bonnaire. Voilà déjà un nom qui me parle. Elle est entourée de Vincent Pérez, Danièle Thompson, Alice Pol, … Je dois avouer que je ne connais pas les autres jurés. Tel James Bond avec son revolver, me voilà parti, appareil photo en bandoulière, bloc-notes et stylo en main, pour l’ouverture du Festival mercredi, certainement le jour le plus facile pour ma mission. La première séance en compétition démarre à 14h30. J’arrive une demi-heure avant, au pied du Grand Hôtel, espérant croiser les personnalités avant qu’elles ne s’engouffrent dans la salle obscure. Une fois sur place, force est de constater que je ne suis pas le seul à vouloir des autographes… Des dizaines de « chasseurs » sont déjà là, prêts à dégainer leur carnet, ou mieux encore, les photos des stars soigneusement rangées dans des pochettes. Très vite, je me rends compte que je suis bien un novice en la matière face à tous ces aguerris.

« Sandrine, s’il vous plaît… »

En attendant la sortie tant attendue de la Présidente et de son équipe, je taille la bavette avec Franck, venu d’Évreux, Micheline et Jean de Cabourg, ou Dominique, qui a fait spécialement la route depuis Le Perray-en-Yvelines. Ils ont tous leurs petites ficelles, les horaires précis, … Et connaissent presque par cœur la biographie des réalisateurs, acteurs, … Clairement, on ne joue pas dans la même cour. Soudain, j’entends les premiers « Sandrine, s’il vous plaît ». Coup d’envoi, top départ, à moi la chasse ! Les signatures s’enchaînent et timidement, je lance à mon tour un « Sandrine… ». Peine perdue, la réalisatrice et comédienne est en retard pour la séance, elle doit vite monter dans la voiture. Ce sera la même chose pour Vincent Pérez qui gribouille à la va-vite avant de filer aussi. Décidément… Mon désespoir est à deux doigts de prendre le pas sur mon enthousiasme des premières minutes. 

Danièle Thompson apparaît à son tour. Cette fois, je donne un peu plus de voix. Et ça marche ! Hip-hip-hip hourra… Plus qu’à lui donner mon carnet et mon feutre en lui indiquant mon prénom. J’ai enfin réussi. Et surtout, j’ai un autographe de la scénariste Des Aventures de Rabbi Jacob, La Grande Vadrouille,… Elle est suivie de près par Alice Pol. La comédienne révélée dans Raid Dingue avec Dany Boon affiche un large sourire, mais pas le temps pour elle de s’arrêter.

30 minutes d’apprentissage

Voilà, 30 minutes (intenses !) se sont écoulées et toutes les personnalités du jour sont passées. Je jette un coup d’œil sur le « butin » de mes voisins éphémères. Les signatures s’alignent… Je parais ridicule. Mais j’apprends que certains étaient déjà présents depuis le matin. Et s’apprêtent même à rester là jusqu’au Grand tapis rouge du samedi soir sur lequel sont annoncés Nicolas Bedos, Juliette Binoche, Philippe Katherine, Pio Marmaï, Léa Drucker, Julie Pietri, … Pour ma part, après cette première journée, peu fructueuse il faut bien le dire, j’hésite encore à me plonger dans la foule réunie sur la Digue pour la soirée de clôture, où je sais d’avance que ce sera encore plus difficile. Mais promis, je vais tâcher de m’entraîner pour devenir un « chasseur professionnel ». Prochain grand festival sur la Côte Fleurie : Deauville en septembre. J’aurai peut-être plus de chance…

error: Contenu protégé. Contactez-nous pour l\'utiliser.