Le méridien de Greenwich à Villers-sur-Mer : Cultur’et vous !

Le quart d’heure cultur’G : À chacun son Méridien

Cabourg a choisi de se positionner sur le méridien de l’Amour, officiellement inauguré le 8 juin 2016. L’Office de Tourisme ad hoc le revendique comme « une œuvre unique au Monde ». Promis, nous reviendrons sur ce concept dans un prochain numéro…
Mais pour le moment, focalisons-nous sur le méridien 0, et ce que cela sous-entend dans le sens géographique du terme. Oui parce que, géographiquement, notre région présente une singularité qui mérite assurément ce coup de projecteur.

Un dictionnaire de référence donne au mot « méridien » cette définition concise : « Cercle fictif passant par les deux pôles de la Terre dont le plan est perpendiculaire à celui de l’équateur ». Et donc ?

Querelles de clocher

Flashback, retour en arrière … Pendant près de trois siècles, les Français et plus précisément les Parisiens ont pu s’enorgueillir du fait que le méridien origine fut celui de Paris. C’est en 1884, que le chauvinisme a pris fin et que le coq gaulois a cessé de coqueliner. Et plus précisément lors de la conférence internationale de Washington, à laquelle prirent part 25 pays, afin d’uniformiser le partage du globe terrestre en 24 fuseaux horaires et de choisir le méridien international de référence, ou méridien zéro. Et c’est en 1891, pour les besoins de la navigation internationale, que le méridien de Greenwich devint la référence géodésique mondiale et servit à calculer à la fois les positions et le temps universel. Il tire son nom d’un quartier de Londres en Angleterre, sur les rives de la Tamise, où se situe l’Observatoire royal.

Certes, dans un élan de patriotisme exacerbé, les Français ont bien tenté de faire de la résistance. Mais en 1911, malgré les efforts pour imposer son méridien, la France sera obligée, sous la pression du reste de la communauté internationale, d’adopter le méridien anglais comme méridien d’origine. Fermez le ban.

Villers-sur-Mer, centre du monde

Les carottes ne sont pas complètement cuites, je vous rassure… il y a sur notre belle Côte Fleurie une commune qui tire son épingle du jeu. Villers-sur-Mer, puisque c’est d’elle qu’il s’agît, est le point d’entrée du méridien de Greenwich en Europe continentale. Cette commune possède la particularité d’être la seule station littorale française située sur le méridien 0. Il devient alors extrêmement simple de la situer sur n’importe quelle carte du globe : elle se situe à l’intersection précise du méridien de Greenwich et de la côte de la Manche. Qui plus est, la ligne virtuelle est matérialisée par un mémorial fièrement réaménagé au printemps 2016.

Point de référence spatial et temporel

« Bon ben d’accord, mais concrètement elle va me servir à quoi cette notion de méridien dans ma vie de tous les jours ? » me direz-vous.

C’est bien simple : il joue un rôle fondamental dans deux notions essentielles : la situation d’un point quelconque sur le globe, et un
repérage temporel.

Prenons la première notion précitée. Je ne vous apprendrai rien en vous disant que pour pouvoir situer un point, quel qu’il soit, sur une carte, vous avez à votre disposition des repères sous la forme de degrés de longitude et de latitude. Or, si les latitudes peuvent être mesurées à partir de la ligne de l’équateur, que ce soit dans l’hémisphère Nord ou Sud, il n’existe pas de référence naturelle équivalente pour fixer l’origine des longitudes. 

Il a donc été nécessaire de définir un méridien d’origine, dont les points ont, par définition, une longitude égale à zéro. C’est notre fameux méridien de Greenwich. Voici quelques exemples concrets. Ipso facto, un endroit dont la longitude serait de 180° Ouest serait diamétralement opposé à notre bonne vieille France sur le globe. D’autres exemples… : New-York et situé à une longitude de 74 ° Ouest. Tokyo est situé sur une longitude de 139° Est, toujours par rapport au méridien 0. 

Quant à la deuxième notion précitée, celle du temps universel, il faut se dire qu’un repérage temporel a été mis en place autour de la Terre pour nous faciliter la vie au quotidien. Elle a été découpée en fuseaux horaires avec comme référence l’heure GMT, abréviation de Greenwich Meridian Time. 

Toutes les heures autour du globe sont donc calculées à partir de ce bon vieux méridien de Greenwich. En France nous sommes donc sur le fuseau horaire de GMT + 1 heure (heure d’hiver), et GMT + 2 heures (heure d’été).

En allant vers l’Ouest par rapport au méridien 0, New-York est situé sur le fuseau horaire de GMT – 5 ; il en découle qu’il y a 6 heures de décalage horaire entre Paris et New-York (de + 1 à – 5). En allant vers l’est, Tokyo est sur le fuseau horaire de GMT + 9. Il en découle qu’il y a 8 heures de décalage horaire entre Paris et Tokyo (de + 1 à + 9).

Cultur’en vrac

Ces informations sur la notion de méridien ne seraient pas complètes sans quelques chiffres qui vous permettront de briller en société ! La longueur d’un méridien quel qu’il soit (à commencer par celui de Greenwich) correspond à une demi-circonférence terrestre du Nord au Sud, soit 20 003,932 km.

Par convention, il existe sur Terre 360 méridiens séparés par un degré d’arc. Au niveau de l’équateur, la distance entre deux méridiens est égale à 1/360e partie de la longueur de l’équateur, soit approximativement 111,3 km. 

En s’éloignant de l’équateur, cet écart diminue. Il est égal à la 1/360e partie de l’équateur multipliée par le cosinus de la latitude. Ainsi, à 49,20 degrés de latitude Nord (qui correspond à peu de chose près à la ligne de côte entre Honfleur et Ouistreham) la distance entre deux méridiens est de 72,5 kilomètres. 

C’est la distance qu’il vous faudra parcourir en partant de Villers-sur-Mer (longitude 0° donc) pour que votre GPS affiche 1° de longitude Ouest, si vous partez en direction de Ouistreham, et 1° de longitude Est, si vous partez en direction de Honfleur. 

Sachez enfin que, si vous souhaitez approfondir vos connaissances sur le méridien de Greenwich, une salle du Paléospace de Villers-sur-Mer y est entièrement consacrée !

error: Contenu protégé. Contactez-nous pour l\'utiliser.