Les Films de la Plage dans “Cultur’et vous”

Le rêve américain de Daphné et Sébastien

bientôt au cinéma

Un film sur un festival de cinéma. Surprenant non ? C’est pourtant bien l’idée qu’ont eu Daphné Baïwir et Sébastien Cruz. Et le résultat s’annonce prometteur. Actuellement en cours de montage pour une sortie début 2020, le film documentaire retrace l’histoire du Festival du cinéma américain de Deauville qui a fêté sa 45e édition cette année. L’idée est née de Daphné, passionnée par le 7e art.
Jeune Trouvillaise de 27 ans et réalisatrice, elle fréquente l’évènement depuis son enfance. Au fil des années, elle a ainsi pu observer son évolution, passant d’une programmation de blockbuster à une programmation de films indépendants. Loin de poser sa caméra sur le tapis rouge pour accumuler des images, Daphné a procédé à un travail approfondi dans la réalisation de son film. Et c’est là tout son intérêt. Le tournage a commencé en septembre 2018 et s’est achevé en juillet dernier. Une période durant laquelle la réalisatrice, accompagnée de Sébastien, également Trouvillais à la tête de la maison de production Les Films de la Plage, a fait de nombreuses rencontres pour recueillir des témoignages auprès de celles et ceux qui ont une histoire avec le Festival. À commencer par Lionel Chouchan, son créateur et Bruno Barde, son directeur. « Très vite, la ligne du documentaire est apparue », précise la cinéaste. 

Michael Douglas en personne !

Au total, une vingtaine d’intervenants se sont confiés devant la caméra de Daphné. Parmi eux, Philippe Augier, maire de Deauville et Claude Lelouch, réalisateur. Mais aussi plusieurs jeunes cinéastes, acteurs, producteurs, … Ainsi que des grands noms du 7e art que le duo est allé interviewer directement aux États-Unis, en avril dernier. Un périple outre-Atlantique rendu possible grâce à la ville de Deauville et au magasin Mr Bricolage de Touques. Daphné et Sébastien ont alors recueilli les confidences de la productrice Christine Vachon, d’Ira Sachs, Grand prix du jury 2016 pour son film « Brooklyn Village », ou encore l’acteur Michael Douglas, un habitué du Festival deauvillais. C’est d’ailleurs ici, en 1998, qu’il a rencontré Catherine Zeta-Jones qui est devenue son épouse deux ans plus tard. Autant de belles histoires cinématographiques et personnelles qui seront à découvrir dans le film documentaire d’1h30 « Deauville, le rêve américain », à travers ces regards croisés, de nombreuses images d’archives et d’extraits de films. Les premières diffusions devraient avoir lieu début 2020 au cinéma UGC de Caen, Les Films de la Plage ayant rejoint le programme UGC. Le cinéma
Le Morny pourrait également le diffuser. Des contacts avec des chaînes de télévision ont aussi été pris par Daphné et Sébastien.
En attendant, les deux jeunes cinéastes verront, en fin de cette année, la sortie de leur court-métrage « Misère » avec Alain Bouzigues, tourné en partie… à Deauville.

error: Contenu protégé. Contactez-nous pour l\'utiliser.