L’école de musique de Pont-l’Évêque dans “Immo-Patrimoine”

L’ancien tribunal d’instance de Pont-l’Évêque accueille une école de musique

Les Pontépiscopiens connaissent bien cet imposant bâtiment blanc et jaune construit en 1827. Avec ses quatre colonnes typiques de l’architecture de la Restauration, il surplombe la bien nommée place du Palais de Justice à Pont-l’Évêque.

Déjà sous l’Ancien Régime, la ville avait une vie judiciaire et administrative importante et comptait de nombreux avocats dont Jacques Thouret (député, président de la Constituante pendant la Révolution, guillotiné le 22 avril 1794 à Paris).

Le tribunal civil de Pont-l’Évêque est rattaché à Lisieux en 1958, mais le tribunal d’instance reste actif et ne fermera définitivement qu’en 2009.

Si le lieu a vu défiler nombre de bandits et voyous en tous genres, les temps ont changé, et à sa fermeture, il est devenu l’école intercommunale de musique de Pont-l’Évêque.

C’est là que 13 professeurs proposent et encadrent une trentaine de disciplines à travers des cours particuliers ou collectifs. Tout niveau est accepté : enfants, adolescents et adultes pratiquent là où les peines étaient rendues quelques années auparavant. En tout ils sont 240 élèves à profiter de ce lieu majestueux (dix salles de cours et un auditorium) et à apprendre à jouer de l’instrument de leur choix : flûte traversière, piano, batterie, guitare, clarinette, saxophone, violon ou encore trompette.

Les locaux servent également de lieu de répétition à l’Harmonie Municipale de Pont-l’Évêque, un orchestre d’harmonie fondé en 1859 et comptant aujourd’hui 43 membres. 

Bel exemple de conversion d’un bâtiment administratif, l’ancien tribunal a (re)trouvé toute sa place dans le paysage de la cité.

MC

 

error: Contenu protégé. Contactez-nous pour l\'utiliser.