Les phares de Deauville dans “Immo-Patrimoine”

Deauville : Du haut de ces phares,

un siècle vous contemplera

Mais qu’est-ce donc que cette paire de grandes tours entre les deux bassins du port de Deauville ? La question est bien légitime et doit en turlupiner plus d’un depuis quelques mois. Alors pour prendre soin de vos méninges et satisfaire votre curiosité, la rédac’ vous en dit plus sur ce chantier étonnant !

Ce sont bien deux phares (ou obélisques, comme vous préférez) imaginés par l’architecte Xavier Bohl qui sont en construction depuis le début de l’année au niveau de la Presqu’île de la Touques. Et il n’y a finalement rien de nouveau, ni d’incongru, dans cette idée. La preuve en image avec cette carte postale du début du XXe siècle représentant « Le phare de Deauville et les portes des bassins ». Car il existait bien, il y a une centaine d’années, un tel monument, à peu près à l’emplacement du chantier actuel. S’il n’a pas survécu aux vicissitudes du dernier siècle, l’architecte a voulu, par la construction de ces deux tours, donner au bassin Morny « une porte vers la mer » selon ses mots. L’ouvrage reprendra l’allure du phare historique, avec l’alternance de brique rouge et de pierre blanche, et culminera à 28 mètres de haut. Il donnera au flambant neuf quartier de la Presqu’île – imaginé par le même architecte – un emblème visible de loin. L’une des deux tours offrira même aux badauds un belvédère situé à une vingtaine de mètres du sol pour admirer un paysage – à n’en point douter – à couper le souffle. 

 

La deuxième tour aura un rôle plus maritime puisqu’elle portera la signalétique à destination des plaisanciers, ainsi que la machinerie de la passerelle qui relie les deux tours. Dans la suite logique des choses, des bâtiments accueilleront au pied des deux phares les services administratifs du port, le Deauville Yatch Club, ainsi qu’un restaurant. D’ailleurs, il y a fort à parier que notre guide Micheline ira voir ça de plus près le moment venu…

En résumé voici un beau projet qui vient apposer un point final à la réhabilitation de ce quartier resté trop longtemps à l’abandon. Les années à venir en feront certainement un haut lieu du tourisme deauvillais, tout en affirmant le caractère maritime de la station balnéaire. Il nous tarde de gravir les marches vers le sommet du belvédère pour y admirer un magnifique coucher de soleil comme la Normandie en a le secret ! Pas vous ?

Photo ©www.xavierbohl.fr

error: Contenu protégé. Contactez-nous pour l\'utiliser.