L’Hôtel Barrière Le Normandy Deauville dans “Immo-Patrimoine”

L’Hôtel Barrière Le Normandy Deauville,

un établissement de légende puis 1912

Photo ©Fabrice Rambert

Pour décrire son œuvre, le célèbre architecte Théo Petit disait : « Le Normandy ? C’est une ambiance de cottage anglo-normand avec des pignons normands et des draps en lin, des pommiers et des vaches normandes en son jardin ». Lors de son inauguration en 1912, les chroniqueurs le présentent comme le « plus bel hôtel du monde ». Dès lors, le Tout-Paris débarque à Deauville en villégiature. Au Normandy, Coco Chanel ouvre sa boutique de chapeaux à l’enseigne « Gabrielle Chanel ». Et l’élite du monde des arts, des lettres, de la politique, de la presse et du sport se bouscule dans son hall. Après la guerre, de station à la mode, Deauville s’impose comme la station où il faut être ; Le Normandy, le lieu où il faut séjourner. Churchill choisit la plage fleurie pour passer ses vacances tout comme le roi Alphonse XIII d’Espagne. Le prince de Galles fête ses 30 ans au Normandy. André Citroën et Françoise Sagan feront les beaux jours du casino…

Ainsi, depuis son origine, l’Hôtel Barrière Le Normandy Deauville cultive, à deux heures de Paris, un éclatant et romantique style anglo-normand très « Belle Époque », pendant toute l’année. Pour l’anecdote, une grande rénovation a été effectuée en novembre 2015 avec aux commandes deux architectes décorateurs de renom, Alexandre Danan et Nathalie Ryan.

Désormais, l’établissement aux 5 étoiles se prépare à fêter la fin de l’année, avec ses emblématiques toiles de Jouy soulignées par le bois des colombages, le grain côtelé des fauteuils, son bar cosy, sa brasserie chic, son spa Diane Barrière et sa piscine… Avec également une carte composée, entre autres, de homards, chapons, Saint-Jacques et l’incontournable bûche. Une adresse mythique, très bien située et magnifiée à cette période de l’année.

Alain Haimovici

error: Contenu protégé. Contactez-nous pour l\'utiliser.