Maison Florent de Cabourg – Miam Miam : Interview et recette

Interview de bon matin

Boulangerie-pâtisserie, la Maison Florent est bien connue sur la Côte Fleurie avec ses quatre boutiques à Cabourg, Dives-sur-Mer et Houlgate. De quoi se régaler à l’envie avec un bon pain, un bon croissant ou une bonne tarte au citron. La Gazette fleurie a passé sur le gril Pierre Mansour, à la tête depuis 10 ans de la boutique cabourgeaise, avenue de la mer. Et bien qu’il avait du pain sur la planche, le jeune boulanger s’est livré sur sa passion avec laquelle il gagne sa croûte. 
Pierre… Être boulanger sur la Côte Fleurie, est-ce du pain béni ?  Y vivre est déjà une chance, car le cadre est incroyable. Mais y gagner son pain quotidien est une bénédiction. En pleine saison estivale, mieux vaut être rapide comme l’éclair dans le travail ? Clairement, car nous avons du pain sur la planche et les saisons ici sont très toniques. Mais je ne suis pas en sucre. Est-ce que vous gagnez bien votre croûte ? Je ne me plains pas, mais j’ai mangé mon pain noir. Qu’est-ce qui se vend comme des p’tits pains chez vous ?  En été les baguettes de tradition se multiplient à l’infini, c’est toujours impressionnant, même après 10 ans sur la Côte. Se lever tôt tous les matins, ça ne doit pas être de la tarte ?  Certes, mais nul pain sans peine, et puis le métier est moins contraignant qu’il ne l’a été. La dernière fois que vous avez été dans le pétrin ?  Le week-end du 11 novembre, je pensais que commercialement ce week-end ne mangerait pas de pain, mais j’ai pourtant fini comme soupe mouillée. Est-ce que vous vous êtes déjà fait rouler dans la farine ?  Ici les gens sont bons… comme du bon pain, donc en général pas de soucis avec moi. En travaillant en boulangerie-pâtisserie, on doit prendre de la brioche ?  Moi je suis plutôt veinard car ma compagne Camille aime la brioche et puis au final est-ce si grave ? Le pire à mes yeux serait de prendre le melon ! Êtes-vous bonne pâte ? Je mets de l’eau dans mon vin, mais si on me casse du sucre sur le dos, ça peut tourner au vinaigre. Est-ce que vous menez vos équipes à la baguette ?  Haha… Non je ne mange pas de ce pain là. À la baguette de chef d’orchestre éventuellement. Enfin, et c’est de saison, devant un feu de cheminée, vous êtes plutôt chaussons aux pommes ou chaussons en laine ?  Ni l’un ni l’autre, mais plutôt un bon fromage et du bon pain.

Galette normande aux pommes et pain d’épices

Par Pierre Mansour, Maison Florent à Cabourg Il s’agit de réaliser une sorte de tourte aux fruits, avec une pâte sablée et des fruits de saison, de la générosité et un soupçon d’amour. On peut donc très bien imaginer d’autres parfums comme pomme, pomme-myrtille, pomme-spéculos, etc.

Pour 6 personnes

Préparation : 15 minutes

Repos : 3 heures

Cuisson : 30 minutes

Ingrédients :

Pour la pâte sablée :  500g de farine  250g de beurre  220g de sucre  2 œufs Une belle pincée de sel Pour la garniture : 4 belles pommes… ou tout autre fruit de saison 6 tranches de pain d’épices… ou tout autre ingrédient secondaire

Recette :

Sabler tous les ingrédients à la main et incorporer les œufs au milieu d’une fontaine.  Former une jolie boule et laisser reposer trois heures avant de travailler. Étaler 2 abaisses : en garnir une de pommes avec les tranches de pain d’épices et refermer avec l’autre.  Enfourner une grosse demi-heure à 180°c.
error: Contenu protégé. Contactez-nous pour l\'utiliser.