Une Vie Cachée de Terrence Malick dans “Cultur’et vous”

Une Vie Cachée

Tiré d’une histoire vraie, « Une Vie Cachée » nous transporte dès le début du film dans un petit village autrichien où les paysans vivent de façon simple et authentique. Franz Jägerstätter, sa femme et leurs trois filles y mènent une vie heureuse et harmonieuse. L’esthétique unique de Terrence Malick est reconnaissable immédiatement. Le réalisateur sait magnifier les moments d’intimité et filmer la nature dans toute sa beauté. Le récit bascule avec l’Anschluss, l’annexion de l’Autriche par l’Allemagne nazie en 1938. Car « Une Vie Cachée » est bel et bien, malgré tout, un film de guerre. Sans nous le montrer de façon frontale, il nous raconte le conflit et ses répercussions. Allant à l’encontre de sa communauté et de presque toute sa nation, à l’image des époux Scholl à Munich, Franz s’oppose au régime en refusant de servir dans la Wehrmarcht. Banni par les habitants et lâché par son église qui lui demande la soumission, il s’engage dans un long combat spirituel, soutenu par sa femme. Porté par sa foi, mu par une immense modestie et une stupéfiante détermination, il rejette toute forme de compromission. Jugé par un nouveau Ponce Pilate, incarcéré, torturé, il est exécuté le 9 août 1943 et meurt sans abjurer, en martyr. Il est pourtant oublié après la fin de la guerre. Il faut attendre 1964 pour que le sociologue américain Gordon Zahn lui consacre une biographie qui le fait connaître. Il est officiellement reconnu comme martyr par l’Église et béatifié le 26 octobre 2007.

Par Sylvain de Cressac, cinéma d’Houlgate

Séance en VO

le dimanche 29 décembre à 17h

au cinéma du casino d’Houlgate 

au tarif unique de 5.5€

error: Contenu protégé. Contactez-nous pour l\'utiliser.