Victor Jestin, La Chaleur, dans “Cultur’et vous”

« La chaleur » de Victor Jestin (Flammarion)

Victor Jestin écrit là son premier roman et donne le ton dès la première phrase « Oscar est mort parce que je l’ai regardé mourir ». On entre dans ce roman de façon violente comme le héros de notre enfance entre dans l’âge adulte. L’été de ses 17 ans, Léonard passe les vacances dans un camping avec ses parents. Et alors qu’il devrait avoir les préoccupations de n’importe quel jeune homme, sa vie bascule en une soirée… Il vivra à jamais avec ce drame. L’enjeu du roman est de savoir comment Léonard va s’en débrouiller : garder le secret et vivre avec l’angoisse d’être découvert ou se libérer de cette épée de Damoclès en avouant ? Nous avons la lecture du roman pour le découvrir. Par la Librairie du Marché, place du Marché, Deauville. Tél. : 02 31 88 92 95
error: Contenu protégé. Contactez-nous pour l\'utiliser.