Vincent Pouchain dans “Cultur’et vous”

Passionné d’histoire et de cinéma, Vincent Pouchain sort son nouveau film

Le 7e art, Vincent Pouchain est tombé dedans adolescent. Il connaît le cinéma Morny de Deauville comme sa poche tant il l’a fréquenté. Il a d’ailleurs conservé tous ses tickets d’entrée ! Originaire de Gonneville-sur-Mer, écolier à Villers-sur-Mer, puis collégien et lycéen à Deauville, et enfin étudiant à la Fac de lettres à Caen (avec option cinéma bien-sûr !), Vincent a toujours su que la culture et l’écriture seraient son univers professionnel. La musique aussi, puisque pianiste de formation. Mais l’appel de la caméra n’a jamais été bien loin. « Gamin, je faisais des films en Super 8 » se souvient-il à l’heure où il présente son nouveau documentaire historique « Ma Vie Dessinée ». Un projet né il y a 13 ans, lors d’un reportage – Vincent a été correspondant de presse – aux archives départementales de la Manche à Saint-Lô. Dès lors, le cinéaste entame un long travail pour mettre en images la vie d’Arnaud de Roquefeuil (lire encadré). Signe et reconnaissance de la qualité de ce film, les acteurs Michel Bouquet et Guillaume de Tonquédec ont accepté de prêter leurs voix pour la narration. Sans oublier la comédienne Bénédicte Guilbert, originaire elle aussi de Gonneville-sur-Mer. « Ma Vie Dessinée » sera diffusée le 11 novembre prochain sur France 3 Normandie en deuxième partie de soirée puis en 2020 sur France 3 national. Et comme un clin d’œil, Vincent espère une projection au cinéma Morny à Deauville avant la fin de cette année.

« Ma Vie Dessinée », une histoire vraie

En 1923, Arnaud de Roquefeuil a 17 ans. À cet âge, il entame un journal intime sous la forme de bande dessinée, inédit pour l’époque. En 1939, il est appelé à la guerre, mais arrive à retourner chez lui dans le Sud Manche. Il entre alors en résistance et se lance dans la fabrication de fausses pièces d’identité. Il est dénoncé, arrêté, emprisonné à Alençon, puis déporté pour Buchenwald. Mais arrivé à Compiègne, il arrive à s’évader. En 1945, à la fin de la guerre, Arnaud de Roquefeuil devient conseiller général de la Manche. Pendant plus de 30 ans, jusqu’en 1955, le jeune résistant n’a jamais abandonné son journal intime, fait d’environ 300 feuillets. 

Vincent Pouchain, un cinéaste passionné d’histoire

Vincent n’est pas du genre à se reposer sur ses lauriers. Son documentaire tout juste diffusé, il tourne déjà son prochain film dédié cette fois à la Brigade Piron, connue pour avoir libéré la Côte Fleurie en 1944. Il sera produit par France 3 Normandie et la RTBF. En 2011, le cinéaste de Gonneville avait sorti un autre docu-fiction « Opération Saint-Marcouf », relatant cette histoire inconnue du débarquement par les Américains sur les îles Saint-Marcouf (entre Saint-Vaast-la-Hougue et Grandcamp-Maizy) au matin du 6 juin.

error: Contenu protégé. Contactez-nous pour l\'utiliser.